Sven337

Analyse d'un babyphone pourri

10 Apr 2016

J’ai récupéré à bon prix un “babyphone” d’occasion. Celui-ci est un Hama BC823 qui transmet non seulement le son, mais également la vidéo.

Récepteur Transmetteur

Cet appareil est un désastre. Il dispose que 4 canaux de transfert sans fil, tous dans la bande des 2.4GHz. Le transfert est fait en analogique (sans surprise, car transférer de la vidéo numérique en temps réel nécessite une puissance de calcul assez importante), avec une très mauvaise qualité d’image mais surtout du son : l’appareil est très sensible aux perturbations et la portée effective pour une transmission de qualité est de l’ordre de 4 mètres (dans un logement qui, il est vrai, a des murs épais). Le premier canal écrase purement et simplement mon réseau wifi. Les trois autres n’interfèrent pas avec mon wifi, mais peut-être avec celui des voisins.

Bref, l’appareil est tout à fait inutilisable. Dans cet article, je vais m’intéresser un peu à son architecture. Mon objectif à la base était de faire les améliorations nécessaires pour pouvoir m’en servir, mais j’ai rapidement conclu que la bonne solution était de refaire intégralement l’électronique pour utiliser un système de transmission numérique du son, et de perdre la vidéo, qui me semble de toute façon relever du gadget. Je détaillerai ce travail dans les prochains articles.

Transmetteur

Transmetteur de profil Étiquette du produit

Le système s’avère être “idiot” : pas de détection de niveau sonore. Le transmetteur transmet en permanence son et vidéo sur le canal sélectionné. La caméra est pourvue d’un capteur de luminosité, et de plusieurs LEDs infrarouges pour la “vision de nuit” (sans quoi l’intérêt de la fonction vidéo serait très, très réduit).

On voit ici le microphone (électret) utilisé par l’appareil, et un ensemble de fils qui partent dans le module caméra (que j’ai démonté mais que je n’ai pas photographié). L’amplification du microphone est réalisée dans le module caméra.

Electret du transmetteur

La carte mère du transmetteur ne contient pas grand chose. Carte mère du transmetteur Carte mère du transmetteur - verso Carte mère avec antenne (et condensateur à ignorer)

On distingue une LED D1 (allumée lorsque le transmetteur est allumé), l’interrupteur SW2, le connecteur d’alimentation J1 (6V 400mA), le connecteur J3 pour le module caméra, le sélecteur de canal (1 2 3 4) SW 1, et un module radio au centre derrière un bouclier métallique, et dont sort une antenne.

Je n’ai pas trouvé de référence de ce module, ne l’ayant pas retiré de la carte afin de me garder la possibilité de revendre le babyphone (ce que je ne ferai normalement pas étant donné mon projet de remplacement intégral de l’électronique interne, mais à l’heure où j’écris ces lignes celui-ci n’est qu’à environ 30% d’avancement).

La documentation de ce module radio me donne à penser que le module présent sur la carte, quoique différent, est très similaire, notamment avec le choix du canal 4 par défaut. De toute façon ce module ne vaut rien donc ça ne m’intéresse pas vraiment de l’étudier en détail.

À l’intérieur du module camera, on trouve un amplificateur opérationnel LM358 pour le microphone, un LM386 qui est probablement utilisé par le circuit vidéo (mais je n’ai pas vérifié), un petit chip marqué C0 21F, et un chip de caméra marqué ViMicro VA10. Ce produit n’apparaît pas sur le site de ViMicro, je présume que la société ne conserve pas en ligne la documentation de ses anciens produits (ce qui est une pratique aussi courante que détestable).

Récepteur

Là où le transmetteur était très simple, le récepteur nous montre une étonnante complexité.

Ouverture du récepteur

Côté pile

Côté pile

D’un côté de la carte, on observe :

Côté face

Côté face Microcontrôleur

C’est de ce côté qu’on voit le plus de choses intéressantes. On note que ce PCB est double face, et comprend un grand nombre de composants (y compris une quantité impressionnante de condensateurs).

On observe :

Ce qui est intéressant sur ce circuit c’est la présence d’un circuit de recharge NiMH que j’aimerais conserver, et pourquoi pas - si je trouve où - conserver également le circuit d’amplification pour le haut-parleur ainsi que le potentiomètre de réglage du volume.

comments powered by Disqus